Riponne-tunnel

LA démarche participative

Le Service de l’urbanisme de la Ville de Lausanne a lancé en 2018 un processus participatif afin de produire une vision qui guidera le réaménagement de deux places publiques majeures de la Ville – la Riponne et le Tunnel et leurs environs. Ce processus est l'occasion de contribuer à un projet phare du centre ville.

L’association Ville en tête, en collaboration avec urbz,
a été mandatée pour piloter cette grande démarche participative qui orientera et guidera le projet.

Depuis décembre 2018, Ville en tête mène des ateliers "explorations et découvertes" avec des classes primaires du collège de la Barre et un réseau de jeunes Lausannois-es. Habitants de Lausanne ou voisins géographiques des places de la Riponne et du Tunnel, ceux-ci fréquentent ces espaces publics dans leur quotidien. Les ateliers ont pour but de leur transmettre des clés de lecture et un cadrage sur le contexte pour que leurs visions de ces espaces publics puissent être connues et représentées dans le cadre de la démarche participative.

LES ATELIERS
COLLEGE DE LA BARRE

80 élèves du Collège de la Barre sont devenus, le temps de 3 ateliers, des explorateurs dont la mission était de révéler et partager tout ce qu’ils connaissent ou ont appris sur le quartier Riponne - Tunnel !

Des paroles recueillies sur le terrain : en arpentant le périmètre Riponne - Tunnel, les explorateurs ont repéré et commenté les lieux. Grâce aux photos historiques, ils ont mis en relation les utilisations des places d’aujourd’hui et celles d’autrefois, les choses qui ont changé et celles qui existent toujours. Une «longue vue» permettait de cadrer certains détails et de lancer les discussions.

Des dessins : chaque explorateur s’est dessiné dans l’espace public du quartier. Les endroits représentés ont été commentés et situés sur la photo aérienne du quartier afin de les replacer dans un contexte plus large. Les dessins révèlent le quotidien des élèves, un évènement qui les a marqué, ce qu’ils font dans le quartier ou ce qui est important pour eux. Dessiner, c’est raconter.

Des cartes mentales collectives : Par groupe de 4 ou 5, les explorateurs ont mis en commun leurs découvertes et confrontés leurs points de vue en reliant leurs dessins le long d’un parcours allant de la place du Tunnel à la place de La Riponne ou inversement. Les discussions furent riches car les vides entre les dessins devaient être comblés, le parcours discuté, et les points de repères partagés et mis en commun.

Des cartes postales sonores : Les ateliers sont accompagnés d’enregistrements sonores et de récits écrits qui permettent de garder une trace des échanges qui ont eu lieu. Des cartes postales sonores, réalisées par Victora Turrian, laissent une trace impressionniste des ateliers et nous permettent d’esquisser les contours de l’univers Riponne-Tunnel tel que les enfants le perçoivent.

BALADES EXPLORATOIRES AVEC DES JEUNES CITOYENS / Des moments d’échanges et de sensibilisation in situ

A travers les élèves délégués du gymnase de la Cité, Ville en tête a rassemblé quelques jeunes lausannois.es intéressé.es à participer à la démarche participative en dehors du cadre scolaire. Une approche la plus autonome et flexible possible a donc été privilégiée, tout en cherchant à intégrer au maximum les préoccupations citoyennes de la jeune génération.

Une plaquette explicative
Dans cette optique, Ville en tête a développé une plaquette explicative :
- pour leur faire (re)découvrir ces espaces majeurs dans la ville sous différents angles thématiques ;
- pour les inviter à explorer leur cadre de vie quotidien avec un nouveau regard, plus éclairé et critique ;
- pour les encourager à formuler leurs opinions et identifier les points d’attention qu’ils souhaitent communiquer et porter plus loin.

Un contexte de grève du climat
Les balades exploratoires se sont déroulées dans la foulée de la grève du climat, un mouvement majeur porté par la génération des jeunes citoyens dans le débat public depuis début 2019. Les jeunes ayant participé aux balades ayant tous fait la grève du climat, Ville en tête a cherché à faire écho à ce mouvement, qui a notamment marqué l’histoire récente de la place de la Riponne. Dans ce contexte, Ville en tête a porté une attention particulière aux échanges liés aux enjeux environnementaux, mais également au rôle civique majeur qu’a joué la Riponne comme support de manifestations et de revendications citoyennes.

Un compte instagram “riponne_tunnel”
En complément des échanges qui ont eu lieu lors des balades exploratoires, un compte instagram a été créé avec les jeunes lors de la balade, dans l’idée de répertorier et partager les points d’attention du jeune public. Ce compte ne demande qu’à être enrichi, à recueillir les photos et les hashtags des explorateurs de la Riponne et du Tunnel !

le weekend riponne / Tunnel
8, 9 et 10 mars 2019

Ce grand week-end, ouvert à tous sur les places de la Riponne et du Tunnel fut un moment pour interagir, réfléchir, échanger, occuper, co-créer, et partager nos connaissances et nos idées sur ces espaces publics d’importance majeur pour Lausanne et le canton; ce qu’ils furent, ce qu’ils sont et ce qu’ils peuvent devenir.

Ville en tête a exposé au Forum (dans l'ancien Romandie) le travail des ateliers "Explorations et découvertes" et proposé :
- des activités pour prendre possession des places et les percevoir avec les sens,
- des ateliers pour raconter les places,
- une balade "impressions collectives”
- une balade de restitution “ à travers les yeux du jeune public”

un diagnostic du périmètre

Les résultats complets de la démarche seront intégrés au cahier des charges du concours d’urbanisme et seront bientôt disponibles ici et sur le site internet de la démarche ! Restez informés en vous abonnant aux newsletters de la démarche et de Ville en tête via les formulaires sur les pages d’accueil de nos sites !